Le droit à l’avortement, un combat loin d’être gagné …

En Mai 2019, des sénateurs américains empêchent des femmes de disposer de leur corps !


Alors que chaque année des femmes ET des hommes se battent à travers le monde pour conquérir ce droit élémentaire et essentiel, un état de la première puissance économique au monde décide de s’attaquer à ce droit fondamental. Le passage de cette loi est d’autant plus ironique qu’il a été décidé exclusivement par des hommes.


Ainsi sous couvert de religion, ces sénateurs républicains s’immiscent dans les utérus pour en prendre le contrôle, en refusant même l’interruption de grossesse aux victimes d’inceste et de viol. Cette mesure va clairement à l’encontre du jugement Roe v. Wade rendu en 1973 par la Cour Suprême légalisant l’avortement dans tous les Etats-Unis, et durcit une fois de plus les conditions de l’avortement (comme dans près de la moitié des états américains depuis le début de l’année).


Et c’est exactement ce que souhaitaient ces sénateurs qui veulent profiter de la nomination de deux juges anti-avortement à la Cour Suprême pour que le jugement de 1973 soit revu. Ce qui serait un effroyable retour en arrière. Le gouverneur de l’état d’Alabama est maintenant le seul à pouvoir empêcher la promulgation de ce texte dans son état.


Quelques chiffres :

42% des femmes dans le monde n’ont pas le droit à l’avortement.

50% des avortements pratiqués dans le monde le sont clandestinement.

Depuis les années 2000, 21 pays ont rendu l’avortement légal.

1 vue0 commentaire